SAM 0878

Avec Fabian Grégoire...








Lors de leur recontre à la Médiathèque de Murat avec l'auteur Fabian Grégoire, les élèves de CM2 ont écrit un texte collectif résumant leurs impressions sur le métier d'auteur et de dessinateur. Fabian Grégoire est l'auteur de "Lulu et la Grande Guerre". Ce livre a été adapté au théâtre par la Compagnie Troll et joué le lendemain à la Halle de Murat.

"Fabian Grégoire travaille chez lui. Il n’a pas d’horaires fixes. Il peut travailler après 18h.

Il doit travailler assez vite autrement le livre n’est pas édité et il n’a pas de salaire.
Quand il n’arrive pas à faire un dessin, il va se promener dehors un moment et revient. En général cela est plus facile après.
Il nous a dit que pour dessiner il ne fallait pas trop appuyer sinon on voit les premiers traits à travers.

Comme matériel il utilise : un stylo avec un réservoir à eau, un porte-mines. Il peint à l’aquarelle. Il n’utilise jamais la règle et l’équerre pour tracer des traits sur ses illustrations

Quand il travaille, il aime bien mettre de la gomme sur son pantalon et il a aussi des fois de la peinture sur lui !

Il met 6 à 9 mois pour faire un livre . Fréquemment, il se trompe et recommence ses dessins et cela prend beaucoup de temps. Il fait des brouillons pour chaque page du livre pour prévoir la place du texte et celle des illustrations.

Il écrit et illustre des docu-fictions : ce sont des documentaires avec des personnages fictifs.
Il doit faire des recherches pour la partie documentaire et se déplacer dans certains endroits pour les dessiner après.

Il a voulu écrire un livre sur la guerre car son grand-père lui avait parlé de la 2 ème guerre mondiale qu’il avait vécu. Il a retrouvé des documents et des photos.
Le village où se passe l’histoire est en Haute Loire et il existe vraiment puisqu’il y habite. Il a un peu transformé ce village pour le faire revivre à la période de la 1ère guerre mondiale.
L’épicerie du village est maintenant son atelier et le café du livre est une auberge.

Pour le titre du livre, il a voulu opposer le diminutif Lulu en mémoire de sa grand mère qui s’appelait Lucienne, qui est un nom gentil et doux avec la Grande Guerre qui est un sujet grave.

Dans le livre, il n’a pas voulu dessiner de choses choquantes. Il essaie de faire comprendre la violence de la guerre sans faire peur aux enfants.

Les lettres que Charles envoie à Lulu sont inventées. Lulu lui répond mais les lettres ne sont pas dans le livre, on peut les imaginer.

A la fin du livre, il y a une image pleine de sensibilité quand il a dessiné le frère de Lulu en fauteuil roulant devant un coucher de soleil à côté de sa sœur.
Mais on ne s’aperçoit qu’après qu’il n’a pas dessiné ses jambes et ce n’est pas dit dans le texte."



affiche trait de vie

Mardi 26 juin 2018
20h30 au cinéma
Ciné-rencontre "Trait de vie"

en présence de la ferme brasserie Ninbi

Contacts et accès

Mairie de Murat
Place de l'Hôtel de Ville - 15300 MURAT

Tél.: 04.71.20.03.80
Fax: 04.71.20.20.63

   

ville fleurie1 Logo charte 3feuilles
0 Phyto cité de caractère  
ville jumelee