Pluriactivité, cumul de contrats : une soixantaine de personnes accueillies à Murat, aux Rencontres dédiées à ce thème

La pluriactivité peut être une solution pour arriver, entre autres, à un emploi à temps complet. Afin de mieux cerner la question, l'ANPE et différents partenaires organisent un forum à Murat, salle Léon Boyer, le 27 novembre.

Les premières "Rencontres des pluriactifs, saisonniers et des services à la personne" réunissent ce jeudi à Murat les acteurs de la pluriactivité au sein d'un forum destiné à promouvoir ce mode d'activité dont la définition est "l'exercice de plusieurs emplois ou activités professionnelles assurés de façon successive ou simultanée dans l'année par un seul individu".

"Sur nos territoires où les distances sont importantes, la pluriactivité permet d'avoir un ou plusieurs emplois, proches de son domicile", explique Henri Brevet, directeur de l'ANPE de Saint-Flour. Un grand nombre de salariés pluriactifs, 40 %, travaillent dans les services d'aide à la personne, souvent au domicile des particuliers.

Développer la pluriactivité
On y retrouve tous les métiers, de la garde d'enfants aux ménages, à l'assistance aux personnes âgées et handicapées, etc. Ce sont souvent "des emplois qui sont proposés dans la commune, même si celle-ci est très petite, car les besoins augmentent".

En 2005, un état des lieux sur le sujet était demandé par la DDTEFP avec la volonté d'être le plus exhaustif possible. L'objectif était de cerner les attentes et les freins en matière de pluriactivité et d'engager aussi localement un débat avec les entreprises et les salariés pour favoriser son développement.

C'est l'esprit de ce premier forum aux ambitions multiples dont la première est de "l'organiser, ne serait-ce que parce qu'une grande partie de cette activité s'est développée de manière sauvage, en déposant par exemple une affichette dans un commerce. Or, les questions de responsabilité qui se posent, notamment aux particuliers-employeurs pratiquant le plus souvent l'emploi direct, sont nombreuses : quel salaire donner aux salariés ? Quels contrats de travail établir ? Quels sont ses devoirs, ses droits ? Cette rencontre a aussi pour objet de les informer sur les différentes aides disponibles, les possibilités de . former son salarié, notamment", poursuit Henri Brevet qui convie à ce rendez-vous, employeurs, demandeurs d'emploi qui trouveront sur place des offres d'emploi et aussi une foule de renseignements. Des interventions ponctuelles sont en outre prévues sur les formations, leur financement, les qualifications, le télétravail, la validation des acquis de l'expérience, le chèque emploi service universel, le cadre juridique, la création d'entreprise, la commission sur la promotion de l'égalité des chances et de la citoyenneté, ainsi que divers témoignages destinés à éclairer les participants.

Si on ne peut que saluer l'initiative, il ne faudrait cependant pas voir en la seule pluriactivité la solution idéale pour l'emploi, sachant néanmoins que, pour Henri Brevet, "organisée, elle peut être un moyen d'employer du personnel dans tous les secteurs d'activités, et même permettre de créer de nouveaux emplois".


La pluriactivité : quels avantages ?

Pour le salarié, la pluriactivité présente des avantages, le premier étant sans doute, de réunir des revenus réguliers pouvant aller jusqu'à un temps complet, mais aussi de trouver dans la démarche un enrichissement personnel de par des activités variées, ainsi qu'une certaine sécurité, le salariat multiple permettant la répartition des risques en terme de pertes d'emploi, la possibilité d'emploi pour des personnes non diplômées pour qui la recherche d'emploi est plus difficile.

Enfin, la pluriactivité peut correspondre à un choix de vie qui permet d'adapter son temps et sa durée de travail, à partir de critères plus personnels.

Pour l'entreprise ou le particulier-employeur, ce peut être un apport ponctuel de main-d'œuvre et de compétences, "un juste temps au juste coût". Ce peut être aussi l'ajustement flexible selon la saison, le climat, la demande etc. avec un personnel souvent ouvert et apte à de nombreux postes, motivé et autonome, son intégration au seinide l'entreprise présentant un avantage en terme de partage d'expériences.


Source : L'Union - 28 novembre 2008

Pluriactivité, cumul de contrats : une soixantaine de personnes accueillies à Murat, aux Rencontres dédiées à ce thème

Le forum sur la pluriactivité a permis des échanges entre demandeurs et employeurs, et le début d'une réflexion sur ce mode de travail.

Pochette à la main, Salamati voyage de stand en stand, à la recherche d'une offre d'emploi ou d'informations. Après la grosse affluence du matin, le centre Léon-Boyer, à Murat, qui accueille les 1ères Rencontres des pluriactifs, des saisonniers et des services à la personne, est un peu plus calme. Salamati peut passer davantage de temps avec chaque intervenant.

« Être reconnue »

Côté recherche d'emploi, néanmoins, le bilan est plutôt mince pour elle. « Une agence d'intérim et l'ADMR ont pris mes coordonnées, mais on ne m'a pas proposé de boulots », témoigne la jeune femme, sur le point de décrocher un diplôme d'auxiliaire de vie sociale.

Côté information, en revanche, c'est un peu mieux. « J'ai trouvé des documents sur les métiers de vendeurs de voyages et d'animateurs en centre social. Et j'ai découvert des organismes que je ne connaissais pas, comme l'INFA. »

Au final, Salamati ne regrette pas d'avoir fait le déplacement depuis Saint-Flour, où elle habite. « Cela m'a permis de rencontrer beaucoup de gens. je me suis sentie reconnue. C'est important quand on recherche un emploi. »

Salamati n'est pas allée sur le stand de Mélanie Laplau, conseillère en Validation des acquis de l'expérience (VAE). Une autre fois, peut-être. Il faut dire que les personnes intéressées par ce dispositif, mis en place en 2002, et qui permet de transformer son expérience en diplôme, sont un peu plus âgées.

« J'ai accueilli une dizaine de personnes sur le forum », raconte Mélanie Laplau. « C'étaient plutôt des femmes, âgées entre 40 et 50 ans, avec des parcours professionnels difficiles. Leurs demandes étaient surtout axées sur les services à la personne. » L'enjeu de cette présence à Murat, pour la spécialiste de la VAE, est de mieux faire connaître cet outil de certification professionnelle. « Il y a encore des gens qui ignorent notre existence. Ce qui compte, pour nous, c'est d'amener l'information au plus près. » La problématique est sensiblement la même pour la Fédération nationale des particuliers employeurs (FEPEM), également invitée au forum. Qui connaît cette structure, pourtant essentiel dans l'emploi à domicile ? Et d'une façon globale, qui propose quel emploi dans le domaine de la pluriactivité ?

L'objectif de ces premières Rencontres était aussi de répondre à ces questions. « Il faut affiner le diagnostic entre l'offre et la demande, car les besoins ne sont pas encore bien connus », a déclaré Jean-Marie Wilhelm, sous-préfet de Saint-Flour, au cours du débat qui a clôturé le forum.

« Le but de ce genre de manifestation est notamment de recenser les pluriactifs, une population encore mal connue », a ajouté Henri Brevet, directeur de l'Agence nationale pour l'emploi de Saint-Flour, principal organisateur.

Objectif réussi ? Henri Brevet s'est dit, en tout cas, satisfait des soixante personnes accueillies au cours de la journée d'hier. Soixante autres, selon lui, seraient venues consulter des offres d'emploi, à l'entrée, sans aller sur les stands. Les exposants, quant à eux, étaient vingt-quatre. Ce qui fait, tout de même, en moyenne, peu de visiteurs par stand. Il y a encore du boulot pour mobiliser les pluriactifs et organiser ce mode de travail, comme entend le faire l'ANPE. Justement, d'autres rencontres de ce type sont prévues.


Source : La Montagne - 28 novembre 2008

petite cité de caractère
7, 8 et 9 juin 2018
Rencontres sur 
l'entretien, la restauration
et la valorisation du patrimoine
Ouvert à tous - gratuit
Inscriptions : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Contacts et accès

Mairie de Murat
Place de l'Hôtel de Ville - 15300 MURAT

Tél.: 04.71.20.03.80
Fax: 04.71.20.20.63

   

ville fleurie1 Logo charte 3feuilles
0 Phyto cité de caractère  
ville jumelee