Une fleuriste, Sandrine Chassang, à Murat

Une fleuriste, Sandrine Chassang, à MuratLes pieds sur terre et la tête dans les pétales !

On dit des petits garçons qu'ils naissent dans les choux et des petites filles qu'elles naissent dans les roses. Certains diront que ce vieil adage n'est qu'une fable. C'est qu'ils ne connaissent pas encore cette jeune femme dont le cœur penche... côté fleur. Sandrine ou le pouvoir des fleurs.

"Plus tard, je serai fleuriste !"

La petite Sandrine en rêvait. Elle le fait aujourd'hui depuis 17 ans. 33 ans que cette jeune femme, respire, admire, observe, imagine, les plantes et les fleurs, qu'elles soient potagères, ornementales ou sauvages. De sa campagne natale à Ribeyrevieille de Villedieu, elle se souvient des longues balades à travers champs, à ramasser les fleurs sauvages ou du jardin familial, à malaxer la terre brune et fertile pour faire pousser et grandir les semences.

« Aimer les végétaux, c'est une façon d'être au plus près de la nature ». C'est pourquoi il n'est pas de fleurs préférées pour Sandrine : elle les aime toutes, coupées, plantées, semées, ou composées. Et, la question de l'origine de cette attirance irrépressible reste sans réponse. Sandrine est fascinée par la richesse de leurs fragrances, l'harmonie des couleurs, la splendeur de leur esthétisme. De plus, pareilles à des compagnes fidèles, « les fleurs accompagnent tous les moments importants de notre vie, qu'ils soient heureux ou malheureux : un mariage, une naissance, un baptême, un anniversaire, ou bien une rupture, un décès. Elles délivrent des messages pour toutes circonstances : un prompt rétablissement à une personne malade, des félicitations ou encore... une déclaration d'amour. Et, selon les saisons, elles se parent de leurs plus beaux atours. Elles décorent, égayent, enluminent, enchantent, remplissent, ravissent nos chaumières et nos jardins. Et plus encore, elles vivent et elles (nous) parlent ». C'est sûr, pour Sandrine, devenir fleuriste était une chose naturelle et évidente !

Quand le hasard s'en mêle... ou quand la vie ne manque pas de piquants

Alors qu'elle suit sa scolarité au collège Blaise-Pascal de Saint-Flour, Sandrine lit dans « La Dépêche d'Auvergne » une annonce qui va bouleverser sa vie. Une fleuriste recherche une apprentie pour sa boutique située à Murat.

Alors en cours de scolarité, Sandrine n'hésite pas une seconde et « plaque tout » pour se présenter comme apprentie fleuriste. Devant une telle détermination, la fleuriste professionnelle n'aura pas d'autre choix que de prendre la jeune fille de 16 ans sous son aile. Une décision que ni l'une ni l'autre ne regrettent aujourd'hui. Sandrine quitte donc le cocon familial pour s'installer à Murat.

Elle apprendra auprès de la fleuriste Mme Viravaud, tous les rudiments du métier complétés par la formation professionnelle suivie au CFA de Marmilhat où elle apprendra entre autres : l'arrangement floral, l'art appliqué, la botanique, la vente et le conseil. Le CAP fleuriste (Certificat d'Aptitudes Professionnelles) en poche, Sandrine se lance dans l'obtention du BP fleuriste (Brevet Professionnel). C'est chose faite en 1995.

Parallèlement, l'heure de la retraite ayant sonné pour Mme Viravaud, et « malgré la frilosité de certaines banques », Sandrine prend tout naturellement la suite... et vole de ses propres ailes. Ce caractère indépendant et entreprenant reconnaît que ce métier exige des compétences et des connaissances dans différents domaines.

En effet, le fleuriste est avant tout un artisan en créant, et transformant la matière végétale et doit savoir marier savoir-faire traditionnels et technologies de pointe. Il doit naturellement posséder des connaissances horticoles et en botanique pour identifier les différentes variétés de plantes et de fleurs, leur origine, leur rythme biologique pour leur apporter tous les soins nécessaires. « Tous les jours, je suis le rythme des fleurs avec le nettoyage des feuilles, la vérification des pétales, le rempotage, l'arrosage quotidien, la taille, les créations de compositions ou de décorations florales, enlever les épines des rosés... ».

Pas de quoi s'ennuyer ! Outre ces qualités, notre fleuriste doit également avoir les compétences d'un commercial pour acheter et négocier les prix et être attentif à la qualité des fleurs fournies. De même, il doit être bon vendeur en étant disponible, à l'écoute de ses clients, et capable de conseiller en toutes circonstances. Par ailleurs, Sandrine est à la pointe des nouvelles technologies : comme d'autres commerçants de Murat, et en partenariat avec la chambre de commerce, elle crée actuellement son blog sur Internet : achatcantal.com qui devrait être consultable dès juin 2009.

Fleuriste « Porteur d'émotions » !

Mais ce qui fait vibrer notre artisan fleuriste, c'est avant tout l'expression artistique, en créant et en imaginant des compositions et des décorations florales... cette sensibilité si particulière qui marie couleurs, esthétisme et parfums. C'est aussi le plaisir de concevoir, et de réinventer l'aménagement intérieur de la boutique et de ses vitrines en fonction du calendrier. Sécateurs, mousse, rubans, couronnes, écorces, coquillages, bougies, fruits, osier, vases, pots... tout est bon pour confectionner avec originalité et imagination des bouquets et des compositions, en jouant sur les formes, les couleurs et les matières. Des cadeaux fleuris uniques répondant aux vœux des clients et selon l'inspiration de notre artisan.

Sandrine : Pépinière de savoirs

Parce que Sandrine est allée au bout de son rêve en bénéficiant de l'opportunité d'un apprentissage qu'elle a saisi immédiatement il y a 17 ans, elle veut aujourd'hui permettre à d'autres passionnés de se réaliser en prenant à son tour des apprentis. Ainsi, elle a eu le plaisir de prendre sous son aile Jérémy, pendant quatre ans, à présent fleuriste à Saint-Flour, en ville basse. « C'était une expérience enrichissante pour chacun, avec une sensibilité et des visions complémentaires, un véritable duo professionnel ».

Aujourd'hui, c'est Jennifer, 17 ans, qui se forme aux côtés de Sandrine. Ce que la modestie empêche de dire à Sandrine, c'est que, outre la technicité, les savoir-faire et l'imagination, le fleuriste doit savoir, avant tout, faire don de lui-même à travers chaque bouquet, cadeau floral, ou composition et les enseignements et secrets d'ateliers qu'il dévoilera à ses apprentis... le pouvoir des fleurs, sortilège de la fleuriste.

N'hésitez pas à pousser la porte de cette jeune fleuriste qui se fera un plaisir de vous conseiller et de réaliser tous vos vœux... floraux. Sa boutique : "Flor Décor", 22 rue Bon Secours à Murat. Contact au 04 71 20 07 74.


Source : La Dépêche - 5 décembre 2008

petite cité de caractère
7, 8 et 9 juin 2018
Rencontres sur 
l'entretien, la restauration
et la valorisation du patrimoine
Ouvert à tous - gratuit
Inscriptions : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Contacts et accès

Mairie de Murat
Place de l'Hôtel de Ville - 15300 MURAT

Tél.: 04.71.20.03.80
Fax: 04.71.20.20.63

   

ville fleurie1 Logo charte 3feuilles
0 Phyto cité de caractère  
ville jumelee